Astuces et conseils pour réduire les douleurs hémorroïdaires

Prévention des hémorroïdes, Traitements naturels des hémorroïdes Laisser un commentaire   , ,

Astuces et conseils pour réduire les douleurs hémorroïdaires

L’hémorroïde est une tumeur variqueuse qui se forme à l’anus et/ou au rectum par la dilatation des veines. Les hémorroïdes ont des causes diverses notamment  la pression importante exercée sur la région ano-rectale par la constipation fréquente, la grossesse, le vieillissement, l’obésité et l’utilisation fréquente de purges ou de suppositoires. Les hémorroïdes sont soit si bénins que vous remarquez à peine qu’il y a un problème soit si graves que la douleur est atroce et, dans les cas les plus extrêmes, des saignements surviennent.

Les différents types d’hémorroïdes

Il existe deux types d’hémorroïdes : externes et internes, mais vous pouvez souffrir des deux en même temps. Ces deux types renvoient respectivement aux hémorroïdes visibles hors du canal anal et à celles qui ne le sont pas.

Les cas d’hémorroïdes sévères qui nécessitent un traitement médical sont moins courants chez les moins de 20 ans. Néanmoins, les statistiques révèlent qu’après 30 ans, les trois-quarts des Français souffriraient d’hémorroïdes nécessitant un traitement médical, la majorité de ces patients étant des hommes et des femmes enceintes.

Les symptômes

Les cas d’hémorroïdes (interne ou externe) mineurs n’entrainent aucune douleur et s’auto-guérissent.

Dans des cas graves, vous verrez du sang dans la cuvette des toilette, sur les faciès, le papier hygiénique ou encore sur vos sous-vêtements.

En cas de complication, les hémorroïdes internes dépassent de l’orifice anal. S’ils ne remontent pas après la défécation, vous devrez les rentrer à l’intérieur. Une fois à l’extérieur, ces hémorroïdes internes sont considérées comme saillantes. Elles peuvent aisément s’infecter et entrainer de sérieuses douleurs si vous ne les renvoyez pas à l’intérieur. Si vous êtes incapables de le faire, une visite chez le médecin s’impose.

D’autre part, les cas graves d’hémorroïdes externes sont douloureux lorsque vous nettoyez la région anale après la selle, elles entrainent également des caillots de sang. Si un caillot de sang se forme, une bosse peut se développer et la peau autour de la région anale deviendra rouge. Cette situation ne met pas votre vie en danger mais requiert un traitement médical.

Comment réduire la fréquence et la douleur causée par les hémorroïdes

Afin de prévenir toute récidive, changez votre style de vie et notamment votre alimentation. Consommez plus d’aliments riches en fibres afin de réduire les risques de constipation. En outre, boire huit à dix verres d’eau par jour, perdre tout excédent de poids, prendre des suppléments de fibres peut s’avérer utile. S’asseoir sur un siège de toilette en lisant un livre/journal est une mauvaise idée car elle augmente la pression sur les veines qui pourraient s’irriter et enfler.

En cas d’hémorroïdes externes, pas de savon ni de papier toilette parfumés. Utilisez une lingette pré-humectée ou un des produits spécialisés disponibles sur le marché afin de réduire la douleur et la gêne. De même, asseyez vous dans un  bain de siège d’eau chaude et utiliser une poche de glace pour résorber le gonflement.

Pour en savoir plus sur le traitement des hémorroïdes, vous pouvez consulter l’ouvrage d’Anne Lopez disponible sur ce site.

Laisser un commentaire