Comment faire un bain de siège pour soulager vos hémorroïdes

Traitements naturels des hémorroïdes 26 Commentaires , , ,

Le bain de siège pour soulager les hémorroïdes

Le bain de siège est en passe de redevenir un moyen populaire pour soulager les symptômes des hémorroïdes et aider à les résorber. Il s’agit en fait d’une technique relative à l’hydrothérapie : le soin par l’eau. Elle s’applique plus particulièrement et avec les meilleurs résultats aux formes d’hémorroïdes externes moins sévères.

Dans cet article, nous allons voir ce qu’est un bain de siège, à quelle fréquence et à quelle température en prendre, et d’autres conseils pour obtenir les résultats les plus efficaces.

Qu’est-ce qu’un bain de siège ?

Comme son nom l’indique, il s’agit de tremper votre postérieur dans de l’eau. On conseille généralement de le faire dans 10 à 20 centimètres d’eau, et de laisser les jambes et les pieds à l’extérieur. La position la plus favorable est donc de s’asseoir, les pieds à plats hors du bassin et les genoux relevés.

Vous pouvez faire un bain de siège avec une bassine, un bidet ou encore une cuvette à disposer sur les toilettes. Ce dernier type de bains vous permet d’alimenter continuellement le bassin en eau chaude par exemple, l’excès d’eau allant directement dans les toilettes.

Ce qui compte ici, c’est le principe : soulager vos hémorroïdes en les trempant dans l’eau. La technique particulière que vous utilisez n’a donc pas tant d’importance que cela. Il faut simplement que cette position vous soit confortable.

Fréquence et durée des bains de sièges

En ce qui concerne la fréquence, vous pouvez prendre des bains de sièges 2 à 4 fois par jour pour soulager vos hémorroïdes. La durée conseillée est quant à elle de durée de 15 à 30 minutes.

Très utiles car apaisants en cas de crise d’hémorroïdes, les bains de siège peuvent également constituer une manière non-irritante de nettoyer la région anale après les selles.

A quelle température prendre votre bain de siège ?

Ce point est sujet à controverse et les recommandations des médecins varient. Certains conseillent de prendre un bain de siège chaud, d’autres un bain froid. D’autres encore préconisent un bain de siège tiède, ou encore une alternance entre bain de siège chaud et bain de siège froid. Sur ce point, il y a donc autant de recommandations qu’il y a d’avis sur la question. Alors qu’en est-il vraiment ?

L’eau chaude

Si beaucoup déconseillent les bains de sièges chauds, c’est parce que la chaleur provoque la vasodilatation, ce qui semble logiquement être une mauvaise chose car les veines hémorroïdaires sont déjà elles-mêmes dilatées. Néanmoins, l’expérience montre que beaucoup de personnes y trouvent un véritable soulagement, en particulier lorsque ce bain chaud est suivi d’un bain froid.

L’eau froide

Les bains de siège à l’eau froide ont beaucoup d’effet positifs pour les hémorroïdes. Elle a un effet anesthésiant et vasoconstricteur (les veines se contractent), et stimule la circulation sanguine. Une autre chose indubitable, c’est que si vous n’avez rien d’autre sous la main, le bain froid reste le meilleur moyen de soulager les douleurs et sensations irritantes causées par les hémorroïdes.

L’eau tiède

Cette solution semble la plus conventionnelle, dans la mesure où l’eau tiède (entre 30 et 40°) correspond à celle du corps humain. Ce faisant, son effet est également plus neutre, et on recommandera en général de l’associer avec l’utilisateur de plantes (voir plus bas).

L’alternance d’eau chaude et froide

C’est une autre des recommandations faites par certains médecins et pharmaciens. Dans ce cas, il vous faudra utiliser deux bassines, l’une remplie d’eau chaude et l’autre d’eau froide. Alternez les deux types de trempages (quelques minutes de chaque) au cours d’une même session et finissez par l’eau froide.

Alors, eau chaude ou eau froide ? Le plus simple est sans doute de tester par vous-même et d’opter pour la solution qui vous est la plus confortable. Prenez un bain de siège à la température qui vous convient.

Si vous voulez tester par vous-même, le mieux est sans doute de commencer par les bains froids, dans la mesure où leur effet vasoconstricteur ne risquera pas de faire empirer la situation. Ensuite, c’est l’expérience qui vous indiquera ce qui fonctionne le mieux pour vous. Essayez ainsi de prendre un bain de siège tiède, un bain de siège chaud et finalement d’alterner chaud et froid ou de faire suivre un bain de siège chaud par une immersion dans de l’eau froide. Et n’hésitez pas à laisser sous cet article un commentaire pour expliquer ce qui marche le mieux pour vous !

L’hamamélis et ses vertus contre les hémorroïdes

Votre bain de siège ne doit en aucun cas contenir de savon. Vous pouvez en revanche l’agrémenter d’une infusion d’hamamélis, une plante connue pour ses vertus anti-inflammatoires et anticoagulantes.

Pour cela, prenez 1 à 2 grammes de feuilles séchées que vous placerez dans une casserole d’eau bouillante pour les y faire infuser durant une douzaine de minutes. Ensuite, vous pourrez ajouter cette solution dans votre bain de siège.

Toutes les solutions pour traiter et soulager vos hémorroïdes

Pour aller plus loin et trouver le moyen le plus efficace pour vous de traiter et soulager vos hémorroïdes, notamment grâce à des solutions issues de la naturopathie, référez-vous à l’ouvrage que vous trouverez en cliquant ici.

26 Réponses à Comment faire un bain de siège pour soulager vos hémorroïdes

  1. Pingback: Comment soigner les hémorroïdes naturellement

  2. Pingback: Les hémorroïdes durant la grossesse sont-elles une fatalité ?

  3. Pingback: Hémorroïdes ou fissure anale ?

  4. Pingback: Que faire contre les douleurs hémorroïdaires au quotidien ?

Laisser un commentaire