Les hémorroïdes externes

Comprendre les hémorroïdes 7 Commentaires , , , , , , , , , ,

Les hémorroïdes sont des varices ou inflammations vénales localisées dans les régions anales ou rectales.

Les hémorroïdes sont des varices ou inflammations vénales localisées dans les régions anales ou rectales. Les causes de l’apparition des hémorroïdes sont liées à divers facteurs.

Le fait de rester assis trop longtemps sur les toilettes ou celui de devoir faire un effort (« pousser ») au moment de la défécation en font partie. Mais les hémorroïdes peuvent également être provoquées par le surpoids, les exercices physiques sollicitant les muscles de la région péri-anales (tels que le port de lourdes charges, comme celles impliquées dans le métier de déménageur ou l’haltérophilie), la grossesse ou encore l’accouchement.

Il existe deux types d’hémorroïdes : les hémorroïdes externes qui situent de l’anus et se trouvent à l’entrée du conduit anal, et les hémorroïdes internes qui se trouvent à l’intérieur du rectum. Généralement, le seul symptôme trahissant la présence d’hémorroïdes internes est la présence d’un sang rouge clair sur les selles. Dites de degré 1 (cf. la classification ci-dessous) elles sont indolores ; ce n’est que lorsqu’elles s’extériorisent qu’elles deviennent problématiques.

Les différents types d’hémorroïdes externes

Les hémorroïdes sont classées en quatre catégorie correspondant au degré de prolapsus des veines hémorroïdaires.

La classification des hémorroïdes s’effectue en fonction du degré de prolapsus (extériorisation à l’entrée du conduit anal) des veines hémorroïdaires. Le degré 1 correspondant à une absence de prolapsus et donc aux hémorroïdes internes. Les hémorroïdes externes correspondent aux trois autres degré de la classification médicale.

Degré 1
Il s’agit des hémorroïdes internes (absence de prolapsus).
Degré 2
Les hémorroïdes ne sortent du conduit anal que durant l’effort de défécation. Elles se remettent spontanément en place.
Degré 3
Les hémorroïdes sont expulsées du rectum au moment de la défécation et ne se remettent pas en place spontanément. Une intervention manuelle est nécessaire pour leur faire réintégrer le conduit anal.
Degré 4
Les veines hémorroïdaires sont à l’extérieur et le prolapsus ne peut être traité manuellement. Il est permanent et une intervention chirurgicale est nécessaire.

Ce dernier type d’hémorroïdes, les plus sévères, peuvent également être provoquées lors de toux ou d’éternuements, et le prolapsus s’accompagner d’une décharge de mucus.

4 conseils pour prévenir et traiter les hémorroïdes externes

Une des manières les plus simples de prévenir les hémorroïdes consiste à adopter un régime alimentaire sain et riche en fibres.

Si vous avez de la chance et que vous traitez le problème à temps, vous pourrez soigner vos hémorroïdes sans avoir recours à la chirurgie. Vous pouvez tout de suite appliquer les quatre conseils suivants :

Conseil n°1 : La première recommandation à suivre, c’est d’accroître les fibres dans votre régime alimentaire. Ce faisant, pensez bien à augmenter en même temps la quantité d’eau que vous buvez chaque jour (les fibres pouvant entraîner de la constipation si elles ne sont pas accompagnées de suffisamment d’eau).

Conseil n°2 : Pour faciliter la défécation, vous pouvez prendre des laxatifs émollients, qui amollissent la consistance de la matière fécale. Ils réduiront l’effort de défécation qui est à l’origine des hémorroïdes.

Conseil n°3 : Pour éviter d’irriter d’avantage les veines hémorroïdaires au moment de vous essuyer, remplacez votre papier toilette habituel par une boule de coton ou par une compresse humidifiée (ce type de compresses est disponible en pharmacie).

Conseil n°4 : Pour réduire la sensation de démangeaisons, il existe à cet effet beaucoup de préparations, gels, baumes et pommades que vous trouverez dans votre officine habituelle. N’hésitez pas demander conseil à votre pharmacien. Même si cela vous semblant gênant, il faut savoir que les hémorroïdes sont une affection très commune, touchant plus de 30% de la population en France.

Le traitement chirurgical des hémorroïdes externes

Pour traiter les hémorroïdes de degré 4, il est généralement nécessaire de recourir à la chirurgie.

Si vous êtes atteint d’hémorroïdes de degré 4, il est indispensable que vous consultiez un médecin. Celui-ci vous recommandera sans doute une opération. Il existe différents types d’interventions chirurgicales :

Les ligatures élastiques : Cette intervention convient aux petites hémorroïdes, qui sont les plus faciles à traiter. La technique consiste à placer un élastique autour des hémorroïdes, ce qui stoppe l’afflux sanguin. De cette manière, les hémorroïdes se dessèchent et se résorbent.

Les injections sclérosantes : Cette opération chirurgicale consiste à injecter des agents sclérosants dans les veines hémorroïdaires, ce qui provoque la sclérose et la destruction des tissus visés.

Le laser ou les infrarouges : Cet autre type de traitement des hémorroïdes externes passe par la coagulation des veines grâce à un laser ou une lumière infrarouge. Un faible courant électrique est appliqué sur les hémorroïdes via une sonde. Ce courant électrique stoppe l’afflux sanguin et provoque l’étiolement de la veine.

Lorsqu’une hémorroïdectomie est nécessaire, elle s’accompagne d’une anesthésie locale. Une fois l’hémorroïde retirée, le chirurgien place un bandage de gaze pour réduire le saignement. En général, ce type d’opération est suivie d’une période de jeûne quatre à cinq jours pour éviter de solliciter l’utilisation des muscles du sphincter et risquer d’infecter les veines traitées.

Pour finir : Les solutions chirurgicales sont parfois les seules à même de traiter des hémorroïdes externes sévères. Il existe également des cures non-invasives et naturelles pour traiter les hémorroïdes, que vous découvrirez dans les articles suivants : Comment soigner les hémorroïdes ? et Les hémorroïdes et leur traitement naturel.