Quelles options chirurgicales pour traiter les hémorroïdes ?

Traitements chirurgicaux des hémorroïdes Laisser un commentaire  

Portrait d'un chirurgien portant masque et bonnet de chirurgie

Quand recourir au traitement chirurgical des hémorroïdes ?

Initialement, le traitement des hémorroïdes  implique en général de s’attaquer aux symptômes, de diverses manières, plutôt qu’à l’élimination des hémorroïdes elles-mêmes. Cependant, si avec le passage du temps les hémorroïdes persistent ou empirent, il faut prendre des mesures drastiques. En cas d’échec du traitement médical et des mesures de prévention, cela signifie souvent que la dernière option de traitement conventionnel disponible, c’est la chirurgie des hémorroïdes.

Le terme « chirurgie » peut faire un peu peur, mais il n’y a pas de quoi s’alarmer. S’il s’agit en effet d’un traitement chirurgical de par sa nature, ce sont généralement des interventions peu intrusives. La chirurgie des hémorroïdes ne laisse généralement pas de cicatrice importante ni de grosses séquelles. Le traitement chirurgical des hémorroïdes consiste à retirer physiquement les hémorroïdes à l’aide de techniques variées. Faisons le tour des options courantes pour la chirurgie des hémorroïdes.

Types de traitements chirurgicaux des hémorroïdes

La ligature élastique est l’une des méthodes plus communes. En théorie, c’est une intervention très simple : on installe un petit élastique autour de l’hémorroïde que l’on a isolée, et on le laisse en place, bien serré. A cause de l’élastique, la circulation du sang dans l’hémorroïde est coupée et au bout de plusieurs jours, l’hémorroïde va mourir. Une fois les tissus morts, ils vont naturellement se détacher et être évacués avec les selles.

L’agrafage est une autre technique chirurgicale qui associe l’ablation d’une partie de l’hémorroïde tandis qu’on replace le reste et le maintient en place à l’aide d’agrafes chirurgicales. C’est une option efficace, parmi les plus courantes, dans l’idée similaire car il s’agit là aussi de retirer l’hémorroïde.

D’autres traitements chirurgicaux des hémorroïdes incluent :

  • l’électrocoagulation, technique moins répandue où l’on fait passer un courant électrique dans les hémorroïdes afin de faire coaguler le sang dans les veines ;
  • la sclérothérapie, où l’on injecte un produit chimique dans l’hémorroïde pour la durcir et couper la circulation sanguine, ce qui provoque la mort et le détachement de l’hémorroïde ;
  • la chirurgie traditionnelle ou hémorroïdectomie, où l’on va aller couper l’hémorroïde au bistouri ou au laser.

Ces options sont plus invasives que les deux premières, c’est pourquoi en général elles ne sont pas recommandées initialement.

La chirurgie des hémorroïdes est-elle ce qu’il vous faut ?

Il se peut que l’intervention chirurgicale vous paraisse la meilleure façon de soigner vos hémorroïdes. Après tout, vous en seriez totalement débarrassé, n’est-ce pas ? Cependant, beaucoup de personnes, médecins comme patients, pensent que les traitements chirurgicaux sont à éviter autant que possible. Ils permettent de retirer les reliefs formés par les hémorroïdes et peuvent même stopper les saignements, c’est vrai, mais de nombreuses personnes souffrent toujours de douleurs après la chirurgie des hémorroïdes.

De plus, les traitements chirurgicaux n’empêcheront pas forcément l’apparition de nouvelles hémorroïdes, même si certains ont de meilleurs résultats que d’autres sur ce point, vous pourriez bien vous retrouver à la case départ après une chirurgie.

Tous ces inconvénients signifient que les traitements chirurgicaux ne sont peut-être pas la solution à votre problème, surtout qu’ils sont parfois coûteux. Considérez d’autres options avant la chirurgie des hémorroïdes et n’attendez pas une résolution définitive grâce à elle : malheureusement, ce pourrait bien être une perte de temps et d’argent en comparaison à d’autres formes de traitement.

Laisser un commentaire