La prévention des hémorroïdes

Prévention des hémorroïdes 5 Commentaires , , ,

En suivant les conseils de notre rédaction et en changeant quelques-unes de vos habitudes, vous préviendrez efficacement les risques de développer des hémorroïdes.

Tout type d’effort durant la défécation est susceptible d’entraîner l’apparition d’hémorroïdes. En effet, il suffit que les minuscules veines qui entourent le rectum s’irritent pour qu’une hémorroïde apparaisse. Pour prévenir cette inflammation, il est nécessaire de réduire l’effort infligé à l’anus lors des selles. Pour vous y aider, voici plusieurs astuces dédiées à la prévention des hémorroïdes…

Mangez des fibres

Une modification de votre régime alimentaire peut vous aider à empêcher l’apparition d’hémorroïdes. En intégrant plus de fibres à votre nourriture, vous permettrez à votre corps et votre système digestif de produire des selles plus molles. La matière fécale transitera plus rapidement, et lorsque vous irez aux toilettes, la défécation se fera plus facilement. Vous préserverez ainsi les muscles de la région anale et réduirez les risques de développer des hémorroïdes.

Quels types d’aliments sont riches en fibres ?

Beaucoup d’aliments riches en fibres pourront venir s’intégrer à votre régime. Citons simplement les fruits, les légumes, les céréales et les aliments à base de son de blé.

Privilégiez les produits frais à la nourriture industrielle

Cette dernière, traitée chimiquement et contenant des additifs, contient aussi moins de fibres naturelles, ce qui entraîne la production d’une matière fécale plus solide. Plats préparés micro-ondables, pizzas surgelées et autres préparations industrielles devraient être strictement évités afin de prévenir les hémorroïdes.

Les compléments alimentaires

Si vous avez des difficultés à accroître la quantité des fibres que vous ingérez quotidiennement, sachez qu’il existe des compléments alimentaires que vous trouverez en pharmacie. Ces derniers vont aideront tout aussi bien à amollir la consistance de vos selles. On les trouve généralement sous forme de poudres ou de pilules. Si vous ne savez pas laquelle choisir, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin traitant.

Buvez beaucoup d’eau !

Parallèlement à l’augmentation de la quantité de fibres que vous mangez chaque jour, augmentez votre ration quotidienne d’eau. La ration normale conseillée pour un adulte est d’environ 1,5 litre d’eau par jour. Si vous mangez plus de fibres, vous pouvez facilement aller jusqu’à 2 litres d’eau par jour, soit 8 verres de 25 cl.

Boire plus d’eau a comme effet d’amollir vos selles. Vous devrez donc fournir moins d’efforts lors de la défécation et préserverez ainsi les muscles et les veines de la région anale.

Du côté des toilettes…

En ce qui concerne les toilettes, il y a des habitudes à prendre et d'autres à perdre pour prévenir les hémorroïdes.

Ne vous retenez pas d’aller aux toilettes

N’attendez pas d’avoir « vraiment » envie d’aller à la selle pour faire vos besoins. Lorsque la matière fécale se trouve dans le colon, elle s’assèche et se solidifie. En repoussant le moment d’aller aux toilettes, vous rendez l’expulsion des excréments plus difficile et augmentez ainsi vos risques de développer des hémorroïdes.

Ne restez pas assis trop longtemps sur les toilettes

Peut-être aimez-vous prendre votre temps et lire aux toilettes… Mais en restant dans cette position durant de longues périodes, vous provoquez un afflux sanguin dans les veines hémorroïdaires – c’est la gravité qui agit ! – ce qui est susceptible, à terme, de causer des hémorroïdes.

Ayez une hygiène intime irréprochable

Nos ancêtres ont inventé le bidet. Ce n’est pas pour rien, même si cette installation tend à disparaître complètement des habitations modernes. Si vous avez la chance d’en être équipé, n’hésitez pas à l’utiliser en lieu et place du papier toilette.

Avoir une région anale bien propre réduit les chances de développer des hémorroïdes. Si vous n’avez pas de bidet ou que vous ne pouvez pas nettoyer à l’eau votre anus, sachez qu’il existe des serviettes pré-humidifiées disponibles en pharmacie. Tout comme le papier hygiénique, vous pourrez les jeter dans les toilettes après utilisation mais elles ont l’avantage d’être beaucoup moins irritantes.

Faites du sport

Les personnes sédentaires ont plus de chance de développer des hémorroïdes. Pour éviter cela, vous n'êtes pas obligé de devenir un grand sportif : quelques dizaines de minutes de marche par jour suffisent !

Le sport est bon pour la santé et les études montrent que les personnes faisant régulièrement de l’exercice ont beaucoup moins de chance de développer tout un tas de maladies, hémorroïdes y compris.

Si vous menez un style de vie très sédentaire et ne marchez pas au moins trente minutes par jour, vous avez statistiquement plus de chances que la moyenne de développer des hémorroïdes. Lorsqu’on reste assis pendant de longues périodes, les muscles de l’anus sont plus sollicités. Or, vous savez maintenant que c’est en sollicitant ces muscles que l’on développe des hémorroïdes !

Pour prévenir les hémorroïdes, et pour une bonne santé générale, il est conseillé de marcher au moins 5 minutes toutes les heures. Ce n’est pas de l’exercice à proprement parler. Ces quelques minutes de marche peuvent simplement être celles consacrées à aller chercher un verre d’eau dans la cuisine (rappelez-vous : 8 verres d’eau de 25 cl par jour !).

Faire du sport et de l’exercice favorise une bonne circulation du sang dans toutes les veines de votre corps. Cette circulation sanguine réduit la pression sur les veines qui entourent l’anus, et prévient par conséquent la constipation.

Pour conclure

Ces quelques conseils dédiés à la prévention des hémorroïdes constituent un premier pas pour éviter qu’elles apparaissent ou réapparaissent. Il existe néanmoins beaucoup d’autres choses à savoir pour les faire disparaître de manière naturelle. Pour aller plus loin, consultez l’ouvrage d’Anne Lopez, disponible à cette adresse : Stop Hémorroïdes.

5 Réponses à La prévention des hémorroïdes

  1. DUPOND

    et comment faire du fric? bah en écrivant un bouquin sur les hémoroides à 35 euros voyons!

     
    • La Rédaction

      Bonjour Dupond,

      Reprocheriez-vous à votre médecin de vous charger des honoraires, parce qu’il a fait des études pour apprendre à vous soigner et qu’il les met maintenant à votre service moyennant rétribution ?

      De la même manière, si quelqu’un partage son expérience, fait des recherches et prend la peine d’écrire un livre pour vous aider à résoudre un problème, qu’allez-vous lui reprocher ? De vouloir vous aider ? De demander une rétribution en échange du travail qu’il a fourni ? Votre raisonnement ne paraît ni très logique, ni très équitable…

      De plus, Anne Lopez, infirmière diplômée d’État, vous offre quelque chose qu’aucun médecin ne fait : si ses indications et ses conseils ne vous aident pas à soigner vos hémorroïdes, elle vous rembourse la somme que vous avez payée. Vous pouvez vérifier, c’est indiqué ici : http://www.hemorroidestraitement.fr/

      Personne ne vous force à faire quoi que ce soit et, comme dit le proverbe, « on ne peut pas faire le bonheur des gens malgré eux. »

       
  2. nathanael

    c’est formidable ce recit; mais le bidet quid?

     
    • La Rédaction

      Bonjour Nathanaël,
      Son utilisation est conseillée. Si vous en possédez un, n’hésitez pas à préférer cette méthode au papier toilette, qui peut irriter et aggraver vos hémorroïdes.

       
  3. Ariane

    Bonjour, ça fait plus de 20 ou 30 ans que j’ai des hémorroïdes. Je les rentrais facilement quand parfois c’était légèrement en inflammation. Aujourd’hui cela me gène beaucoup plus et depuis que j’ai fait une PTD pour des carcinomes superficiels dans le dos (pommade chimique « metvixia » on croirait que ça a déclanché une crise qui ne s’arrête pas )J’ai vu un gastro qui me dit « opération chirurgicale à votre stade! et coloscopie avant! mais mettez la pommade « proctolog » »
    Moi qui me soigne qu’au naturel j’accepte d’essayer le « proctolog » !Malheur! le soir même démangeaisons horribles ,muqueuses très irritées et granuleuses autour de l’anus!
    Pour soigner cela je mets de l’argile pure en pommade (la seule chose qui fait du bien et soit sans risque!l’argile!et me calme aussi les hémorroïdes) Sur la notice du « proctolog » ils indiquent 3 substances allergènes, comment savoir qu’on va réagir sinon en l’expérimentant!et donc en étant victimes de ce médicament! ce genre de poison devrait être supprimé définitivement car il peut provoquer de graves dégâts!. J’avais déjà eu cela il y a 20 ans avec le même mais je ne me rappelais plus du nom! ça m’avait duré 8 jours de terribles démangeaisons à se faire saigner! et ça avait gagné les zones génitales!
    A part ça je mange bcp de fibres, pas de viande, je marche régulièrement, ne suis jamais constipée (selles plutôt toujours molles)mais mon système veineux des jambes est très dilaté (on vient de m’opérer hier de la veine saphène et de grosses varices ,héréditaires coté du père)Je pense que pour moi les hémorroïdes et le système veineux déficient sont liés à moins que ce ne soit le foie, qui est aussi relié aux hémorroides.(Je suis très fragile coté foie.)
    Enfin je crains que je ne puisse échapper à l’opération que je redoute pourtant beaucoup (douloureux).Au stade où je suis, pensez vous qu’il y a quelque chose d’autre à faire compte tenu que je fais déjà depuis des années,tout ce qui est indiqué plus haut .Qu’en pensez vous?

     

Laisser un commentaire